Comment évaluer la valeur de sa maison ?

Certains éléments objectifs vous permettent d’évaluer le potentiel d’un bien et de lui donner un prix à un moment donné. Mais la meilleure valeur pour un immobilier d’habitation, ou d’un logement est sans doute celle qui vous donne le plus de satisfaction et qui correspond le mieux à vos envies.

Comment définir la valeur d’une maison ?

Dans le langage immobilier, la notion de « valeur immobilière » a plusieurs sens : la valeur locative, c’est l’estimation du loyer (qui sert également au calcul de certains impôts locaux), la valeur vénale ou estimation d’un prix pour une vente, la valeur à neuf ou de reconstruction, c’est l’estimation utile aux assureurs pour calculer le montant de l’assurance, et la valeur de vente forcée : estimation servant notamment aux banques pour évaluer le risque d’un financement. Selon leurs finalités, différentes composantes permettent de déterminer ces valeurs. Il n’existe donc pas « une » mais bien « des valeurs », la valeur d’un bien changeant en fonction du regard et du but de la personne qui l’évalue. Il faut bien faire  attention à ne pas confondre valeur et prix. La valeur est une estimation faite à l’aide de critères objectifs. Le prix en revanche est très relatif et peut s’approcher ou s’écarter de la valeur établie pour le bien.

Ne pas oublier la valeur de convenance

La valeur peut être une notion très personnelle. On parle donc de « valeur de convenance » quand l’acquisition d’une maison ou d’un terrain voisin apporterait un avantage non négligeable à un nouveau propriétaire. C’est par exemple le cas si l’acquisition d’un terrain jouxtant votre propriété vous permet d’agrandir votre jardin ou encore si l’achat de l’appartement du dessus vous permet de créer un duplex. Le m² qui permettrait d’agrandir votre propriété sans déménager aura plus de valeur à vos yeux que n’importe quel autre.

Et si tout se jouait dans le regard de l’évaluateur ?

 Comme vu précédemment, chaque personne a ses propres critères d’évaluation. Les vendeurs ont tendance à évaluer leur logement avec leurs sentiments et l’investissement qu’ils ont mis à le décorer et l’entretenir. Aux yeux d’un acheteur, la valeur sera influencée par le budget dont il dispose. Les professionnels de l’immobilier, agences, promoteurs ou notaires, ont plutôt recours à la transaction d’un secteur défini. Leurs estimations sont justes car ils disposent des prix d’achat et pas uniquement des prix de mise en vente.