Dispositifs pour réduire mon impôt

Faire de la défiscalisation immobilière permet d’investir dans l’immobilier tout en bénéficiant de réductions d’impôts. Il existe plusieurs façons de défiscaliser avec l’immobilier : loi Pinel, SCPI fiscales, déficit foncier, loi Malraux et d’autres encore. Voici une présentation de quelques différentes solutions permettant de payer moins d’impôts en investissant dans l’immobilier.

La loi Pinel en 2018 : une défiscalisation en immobilier locatif à loyer modéré

C’est la loi la plus connue et la plus utilisée en 2017 et sûrement en 2018. L’investissement en loi Pinel est la dernière héritière d’une longue lignée de lois. Son principe est très simple, vous pouvez déduire de vos impôts un pourcentage de votre prix d’achat d’un logement neuf que vous louez à prix modéré. Ces déductions d’impôts sont possibles pendant 6, 9 ou 12 ans en fonction de la durée de votre engagement. Au maximum, vous pouvez obtenir une réduction d’impôts de 63 000 € étalée sur 12 ans. En contrepartie, vous vous engagez à conserver ce bien et à la mettre en location pendant toute la durée de votre engagement. Le loyer sera plafonné en fonction du secteur géographique.

Une défiscalisation plus importante avec la loi Malraux

La loi Malraux est un dispositif qui permet de déduire de vos impôts de 22 à 30 % du montant des travaux de restauration d’un immeuble classé monument historique, situé dans certains quartiers et cela dans la limite de 100 000 € de travaux par an et pendant maximum 4 années consécutives. La part déductible est définie en fonction de la localisation du bâtiment. Le logement rénové devra être loué pendant au moins 9 ans à la suite de cette rénovation. Avec une défiscalisation immobilière pouvant monter jusqu’à 30 000 € par an, c’est un placement réservé aux contribuables fortement imposés. La réduction fiscale sous la loi Malraux sera établie sur les dépenses relatives à la restauration du bien immobilier.

Investissement dans des SCPI spécifiques pour la défiscalisation

L’investissement en SCPI est en plein essor. On en retrouve notamment plus souvent dans les contrats d’assurance vie. Il existe toutes sortes de SCPI. Il y en a des généralistes, des spécialisées sur un secteur particulier (les biens immobiliers pour le médical par exemple), des localisées sur un secteur géographique particulier. Il est donc normal de retrouver également des SCPI qui cherchent à s’orienter sur les biens immobiliers avec avantages fiscaux qui permettent une défiscalisation immobilière gérée par autrui. On retrouvera ainsi des SCPI en loi Pinel, des SCPI en loi Malraux, et des SCPI orientées déficit foncier.